29 décembre 2015

D'étranges cadeaux.

Cystite et colite : dans la famille Gigi, le père Noël l'offre à  la seconde fille. Deux gastro-entérites : dans la famille Gigi, le père Noël l'offre à la première fille et à sa grand-mère. Une pneumonie : dans la famille Gigi, le père Noël l'offre à Lulu, le chat. Heureusement ! Tout ces cadeaux pour se débarrasser définitivement des vieilleries encombrantes, accumulées peut-être depuis des années. Faire place. La nouvelle année et l'inattendu peuvent venir.
Posté par christinegio à 14:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 décembre 2015

Jouer dans la jungle avec Kenzo.

  Je suis partie d'une veste dénichée dans une friperie. Une veste année 90 taille 36. Un 36 des années 90 - j'y rentre pas dedans. Tout me serrait : les manches, le col, le zip et me grattait. Pas de doublure. Kenzo, c'est pas sérieux : même dans la jungle, on a besoin d'une doublure. Mais, pour le tissu, c'était pas mal : un joli lainage. J'ai tout démonté. Quelques bouts de tissu, du ruban, de la ruse, du système D et voilà. Je me suis amusée et ma fille est ravie : la veste est pour elle ! Tous les tissus... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 décembre 2015

Valet à l'atout.

Premier concours de belote. Quelle ambiance ! 4 parties en 12 coups. Il y a eu aussi des coups (petits) à la buvette : les gagnants payent un verre aux perdants. Mais, dans l'euphorie, tout le monde paye des coups à tout le monde. Mon co-équipier pouvait s'en donner à coeur joie : les parties finies, il rentrait chez lui à travers les vignes. Il a retrouvé le chemin de sa maison sans difficulté. Surtout qu'il repartait avec notre gain : arrivés 19ème nous avons eu droit à 2 litres de rosé. Il m'a quand même avoué qu'il avait du mal à... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2015

Ma commande au P.N.

Ce que je demande vraiment au Père Noël - enfin, à mes proches : - prenez une feuille de papier, faites 2 colonnes, écrivez à gauche ce que vous aimez, et à droite ce que vous n'aimez pas. - prenez une 2ème feuille de papier et écrivez les 10 prochaines choses, extraordinaires ou ordinaires que vous comptez faire dans le futur. Mettez ces 2 feuillets dans mes petits souliers. Ce dernier thème change toutes les années. Le Noël dernier, c'était "Les plaisirs gustatifs dont je me souviens".   J'apprends plein de trucs... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
12 décembre 2015

Aujourd'hui.

    - Ecouter à fond sur ma vieille chaîne le CD Tour Europa de Stephen Eicher "Rien n'est si bon". Je me suis dit qu'il était vraiment sexy.   - Rajouter une bande de lin vert amande ou kaki clair à des rideaux ordinaires de lin blanc. Cela me semblait vital et une fois fait, je me suis dit que tout blanc c'était aussi bien. - Faire caraméliser un potimarron au four et le servir avec des lentilles et un "pesto" de fanes de radis car le basilic : c'est que l'été. Je me suis dit que la prochaine fois, je mettrai... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 décembre 2015

Panique à bord - aucune photo.

Je ne peux pas illustrer un texte qui parle d'un gros bouton sur ma peau. Laissons faire l'imaginaire. Un beau matin, sur mon épaule droite en plein milieu un énorme schtar. Très ferme et bien implanté, je ne peux rien tenter. Attendre seulement. Puis, une question petit à petit fait sa place. Et, si c'était un mélanome ? L'air de rien, je demande à mon acupuncteur habituel ce qu'il en pense. Il triture soigneusement la chose et me lance :"Allez consulter un dermatologue avant les vacances, comme ça vous pourrez partir... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

09 décembre 2015

Hors saison.

Cette année, j'ai planté mes fèves mi-novembre. Pour 2 raisons : pour éviter les pucerons et pour les avoir plus tôt, sans avoir à trop arroser. Quand je prononce le mot fève, une lumière s'allume dans les yeux d'Alter. Chez nous, la fèvette bien tendre est promesse de saucisson ! Traditionnellement, en Provence, à côté du saladier de fèvettes, une assiette de tranches de saucisson. On verra, s'il est bien sage ! Pour moi, c'est plutôt le pan bagnat. Celui que l'on mange sur la plage dans un papier bien gras, aux premiers rayons... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
07 décembre 2015

Roses comme les joues d'un bébé.

Déjeuner automnal tout en douceur et en légèreté. Teintes neutres, goûts singuliers. Estomac satisfait. L'esprit prend de la hauteur. Le navet nouveau : je le nettoie, le coupe en tranche, je le cuit à la vapeur tendrement. Une petite sauce pour le sublimer : un peu de soja, un peu de crème de sésame, un peu d'eau. Je la fais chauffer et la renverse sur les navets. Les petits champignons de Paris frais coupés très fins avec le jus d'un citron, un peu d'huile d'olive et feuilles de persil. Les galettes de farine de pois chiches :... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
03 décembre 2015

Le chiffonnier de Charlotte.

Après les valises de Charley : Trois valises sur les bras. - EGO ChristinegioUn jour, sur un vide-grenier, j'ai adopté une série de trois valises anciennes, plutôt amochées. Elles avaient du charme. Coup de folie. Elles ont longtemps traîné dans le garage. Je reculais connaissant le temps et le travail qu'il me faudrait investir.http://christinegio.canalblog.com le chiffonnier de Charlotte. Encore un objet chiné pour lequel son propriétaire a laissé sa trace sous forme de carte de visite. Ce meuble était dans "un magasin de... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
02 décembre 2015

Sa Majesté Gégé.

Un vizir sans vêtement d'apparat, un sumo calme après le combat. Le corps lesté, engraissé pour que la parole se cale. Un chou. Des mots tout en tendresse, de petits rires de vierge effarouchée. Des dents de cheval. Une jambe repliée - de temps en temps les mains papillonnent. Le fauteuil blanc est une coquille, ses pieds sont bien fluets. Gégé ne peut pas ruer dans les brancards. Le fauteuil enserre fermement ses bourrelets. Juste.  "Dourakine - Dourak qui veut dire abruti" - quelques mots de russe. Une évocation. La Comtesse.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,