14 novembre 2015

La maison de Jacqueline.

Une vidéo qui m'interpelle !   Voilà qui est génial !    
Posté par christinegio à 11:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2015

Citronnettes.

Les citrons que produit mon petit citronnier sont plus intéressants sur le plan de l'écorce que du jus. J'ai confit les écorces des 4 citrons récoltés avant de les enrober de chocolat noir. Un avant goût de Noël. - Faire cuire les écorces d'agrumes récupérées et coupées en languette, dans de l'eau environ 10 minutes, jusqu'à ce qu'elles soient tendres - Egoutter les écorces - Faire réduire l'eau. Rajouter le sucre pour faire un sirop. - Quand le sirop bout, ajouter les écorces. Faire cuire 10 minutes. - Laisser les écorces... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2015

5 ans. Cadeau pour Un peu d'hier

  UN PEU D'HIER...Et en plus ca tombe bien , je ne savais pas quoi vous dire cette semaine ! je bloguais depuis trois mois, quand je proposais ce billet sur ... Oui , évidemment, la plupart d'entre nous n'a jamais reçu, (ni appliqué) , ce traitement ! Q u'est ce qu'elles sont jolies ces petites ventouses !http://unpeudhier.canalblog.com Elle nous demande pour les 5 ans de son blog : une photo d'une scène d'objets qui puissent lui ressembler. Des fleurs, des oiseaux, du cristal : ça me semble pas mal ! Mon modeste... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2015

Le seul mec à avoir un moteur en or.

C'est Alter. Il refait un moteur V8 pour le seul kif de le repeindre en or. Allez savoir pourquoi !
Posté par christinegio à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2015

Trois valises sur les bras.

Un jour, sur un vide-grenier, j'ai adopté une série de trois valises anciennes, plutôt amochées. Elles avaient du charme. Coup de folie. Elles ont longtemps traîné dans le garage. Je reculais connaissant le temps et le travail qu'il me faudrait investir. Les jours derniers, j'ai sauté le pas, courageusement et commencé les multiples opérations nécessaires à rendre la vie à ces 3 malheureuses, abandonnées, délaissées plusieurs fois. La plus grande servait de rangement pour les déco. de Noël des anciens propriétaires qui avaient laissé... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 17:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2015

Refaire

Petit-déjeuner. Face to face. Le nez dans les mugs de chicorée. Tout à coup, une parole dans la lourdeur matinale. "Et si c'était à refaire, tu le referais ?". "It's a joke my dear ?" Outch. Y l'ouvre pas souvent çui-là mais quand il parle, ça tape. Ma vie défile devant mes yeux comme si j'étais en phase terminale. Circonvolutions, trous noirs, non-matière, matière dense, viscosités, oxygène ou sans... Je glisse, je dérape, je n'arrive pas à me hisser au second degré. "Help, I need some help..." Tiens, face à la secousse, je... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2015

Une Chine made in Japan.

Je ne voulais pas y aller. Je voulais rester dormir. Qu'est ce que je dors en ce moment ! Un des derniers vide-greniers de la saison. Dans un gymnase. C'est toujours impressionnant, olfactivement parlant. Je pue, tu pues, ils puent, ça pue !!! "C'est pas possible, mais c'est moi qui pue comme ça ! C'est vrai que je ne me suis pas douchée ce matin et que j'ai remis en vitesse mon jean de la semaine." Je renifle plusieurs fois mais c'est le "tu pues" qui est vérifiable. Ce n'est pas une consolation pour autant. Car après le "tu pues"... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2015

Faire ou ne pas faire.

Dîner entre amis. Nous évoquons la vieillesse et la mort, sujets de saison (eh oui ! il n'y a pas que la citrouille à creuser). Je dis que je pense la vieillesse comme une période à vivre en toute conscience, avec sérénité. J'espère ne pas me laisser influencer par la société qui dénigre cette période, voulant la gommer et faire comme si elle n'existait pas. La mort arrive en toute logique comme l'on a vécu. Nous mourrons comme avons vécu chacun. J'écoute mon amie me répondre et m'expliquer que son père décédé a eu une vie... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2015

Fable.

César Aira, Le Manège, Roman, André Dimanche Editeur, Marseille 2003, Editeur original Emecé, Buenos Aires Argentine, 2001. page 72. "Il était euphorique. Il n'en revenait pas que tout ait été si simple ; il ne remarquait pas qu'en réalité il n'avait encore rien obtenu. Mais il se moquait bien des résultats. Le chef d'oeuvre était déjà accompli. Après y avoir tellement pensé (ou après n'y avoir pas pensé du tout, ça revenait au même), la manoeuvre s'était réalisée presque toute seule, presque sans intervention de sa part. Il s'était... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2015

2 grammes.

Hier, dans le jardin, je vis passer miss Iris à toute allure. Elle se hâtait sur l'arrête du mur, avec un oiseau dans la gueule. Major est Sapientia Tua, Quam rumor quem audivi...Paix à ton âme, joli zozio C'est ce que je pensais tout en continuant à poncer une baguette d'encadrement. Puis d'un coup je me dis :"Bordel pourvu qu'elle ne me le rentre pas dans la maison." Les chats chez nous ont une chatière et Iris préfère jouer dans la maison, avec ses compagnons de jeu, qu'elle sacrifie de toutes façons même s'ils la laissent... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :