11 mars 2016

"Celui qui joint l'utile à l'agréable recueille tous les suffrages"

OMNE TULIT PUNCTUM, QUI MISCUIT UTILE DULCIT. Issu de l'Art Poétique d'Horace. Hier, j'ai gagné des points. L'utile c'est aller visiter celle qui ré-harmonise mon énergie que j'ai tendance à disperser aux quatre vents. Je fais feu de tout bois alors la source tarit, les bois précieux deviennent cendres, l'air frais se mélange aux scories. Mais, en un sens, cela fertilise la terre. Elle, la magicienne, s'amuse de tout ça sans rien interpréter et sans rien me demander. Je l'écoute et la regarde faire ses petites affaires tout en... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mars 2016

Incorrigible.

Un clin d'oeil. De son orbite vide, il m'a fait un clin d'oeil au bord du chemin, dans l'herbe. Je n'ai pas résisté, je l'ai rangé dans la grande poche de mon sac de yoga. Loin du plaid et du petit coussin. En rentrant, je me suis bien lavé les mains. Qui était-il ? Comment honorer sa mémoire ? En faisant un bijou, un jeu, une décoration pour la serre ? Qui vivra verra !    
Posté par christinegio à 14:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mars 2016

Choc esthétique. Monte laster.

Fin des années 90, les choses commencent à ne plus aller tellement de soi. Ce n'est plus aussi bien huilé et évident. La vie demande à être réinventée. La déco aussi. Je tombe sur un article du magazine Avantages. C'est le premier pas d'une belle promenade. Il raconte la petite maison de Monte Laster, plasticien. Juste sous les barres de la Courneuve. "Le Moulin" depuis 1994. Il a fallu un Texan pour avoir un oeil neuf sur ce que nous considérions, à l'époque, des objets de rebut, sans aucun intérêt. Il trouve intéressant "ce qui... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2016

Alpaga.

C'était certainement pour le chien. Il a dormi dessus, l'a traîné par terre, l'a secoué, y a fait des trous avec ses crocs et l'a oublié dans ce jardin public berlinois. Elle l'a trouvé et a senti qu'il était bien joli. Elle l'a rapporté chez elle comme un trésor. Elle l'a lavé et raccommodé. Aujourd'hui, il est sur le canapé. Plaid gris fabriqué au Pérou, 100 % en Alpaga, vendu à St Gallen en Suisse. D'une douceur et d'une légèreté incomparables. Tant pis pour toi, Médor, t'as qu'à faire attention à tes affaires ! ... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2016

Post-it

Aujourd'hui, c'est elle que j'écoute jusqu'à la transe.    
Posté par christinegio à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2016

La Pauvre et le Picotin.

Un très très Riche avait commandé un très très joli canapé sur mesure, dans un magasin de décoration de luxe. Il avait choisi une couleur très très connotée, évoquant une autre marque de luxe. L'artisan exécuta la commande mais il en resta un tout petit peu. La fille de la Pauvre travaillant dans cette boutique et voyant le reste des peausseries eut les yeux qui brillent et pensa : "Cela fera un beau cadeau de Noël à ma mère, la Pauvre, qui vit très loin de là, de peu. Et dont le coeur sait voir toutes les richesses de ce Monde." ... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mars 2016

D'Isabel Marrant à Kenzo Takada

1 - Une jupe à 0,50 cts d'euros. Sur un vide-grenier, je flashe sur l'étoffe d'une vieille jupe avec la fermeture éclair cassée. Avec son fond noir, elle sera parfaite pour un patchwork. Marielle avec son oeil de lynx arrive et s'empare de ma jupe que j'avais prise pour une vieillerie à découper en me disant : "Tu me la répares pour cet été, on dirait une Isabel Marrant !" Elle a stoppé net mes projets. 2 - Une écharpe à 1 euros. Ce matin, à Emmaus, dans une grosse caisse de toiles en tout genre, un imprimé lumineux attire... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
26 février 2016

Etienne, je te crois sur parole.

Un Petit Prince devenu grand. Un regard vert plein d'assurance. Aucune hésitation dans le verbe. Plus de question mais des découvertes comme des trésors. Des cheveux plutôt Venez comme vous êtes - Années 80 que Weavy. Une veste couleur voûte céleste au crépuscule, un gilet 17ème avec semis de fleurettes et une cravate à imprimés lie de vin. Je suis sûre que sa femme le laisse s'habiller tout seul.  Etienne emploie son temps à enchanter le monde. Il voyage dans les intuitions et les imaginations d'Einstein. Il plonge en chute... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2016

Front de libération des bulbes.

Miracle de la météo. Il s'agit de ne pas laisser ce moment et d'aller respirer dehors. D'ailleurs, je me suis sentie comme étourdie et enivrée. Je n'ai pas perdu de temps, j'ai jardiné en pyjama tellement il faisait bon. J'attends la floraison.
Posté par christinegio à 13:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2016

Les dents de la fille.

Farfouiller dans sa cave. Tomber sur une petite boite sur laquelle, il y a écrit : "A conserver pendant 20 ans". Ouvrir et découvrir un moulage en plâtre  avant soins d'orthodontie. Se dire : "Qu'est ce que c'est encore ce truc ? Je vais le mettre à la poubelle. Mais, c'est que je n'ai pas de poubelle..." Regarder attentivement pour savoir que faire du truc. Avoir la vision : une petite sauterelle de 13 ans, toujours en train de parler, de rire et  de commenter, défois qu'on l'oublie. Poser le moulage sur une étagère... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,