06 septembre 2017

Farniente 8 - Chiner chez les Auvergnats...

C'est à Fontanges, près de Salers et à Beillac, près de Saint Simon, que nous avons chiné le samedi et le dimanche. Ceux avec qui j'ai marchandé étaient un peu timides, sur la réserve. Ils annoncent des prix élevés mais il suffit d'un froncement de sourcil et d'un sourire, pour qu'ils diminuent de moitié le tarif. Finalement pas si près de leur sous que ça, les Auvergnats ! Nous avons toujours réussi à trouver un accord, sans mauvaise humeur. Sauf pour un foulard où il a fallu ruser, car le camelot était un dur à cuire. Je vois sur... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juillet 2017

Lèche-vitrines.

  1, rue Franklin à Nantes. Cette vitrine cadenassée et sombre comme un coffre-fort nous attire comme un aimant. Nous adorons coller nos longs nez et nos doigts poisseux sur la vitre qui se trouve entre nous et les joyaux. Ce sont des bijoux anciens,  imposants, colorés et fascinants. Nous imaginons des fêtes, des mariages, des ruptures. Des femmes. Exclusivement des femmes et des passions. Ces bijoux attendent d'autres histoires et d'autres femmes. Les premières propriétaires sont mortes, folles, dépressives ou brisées. Un... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2017

Chiner une tranche de cailloux.

Quelle idée ! Un vide grenier de printemps sans véritable coup de coeur. Enfin, un coup de coeur mais inaccessible : un ruban en gros grain noir assez large (sûrement du ruban à chapeau) peut être 2 mètres ou 3 mètres tout au plus. Prix : 30 euros. Aucune négociation possible. Là, je suis devenue mélancolique et je me suis rabattue machinalement sur une tranche de caillou. Un cadeau venant d'Allemagne. Il a tellement fait plaisir que l'étiquette n'avait même pas été enlevée ! Un objet fabriqué avec soin pour mettre en valeur la... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2017

Shopping de luxe du dimanche matin.

7 pelotes de laine angora : il parait que les pulls courts et sans manche, portés sur des chemises larges et un peu longues sont tendance. Parfait ! Et puis Truman Capote, sa fantaisie et son imaginaire.Les premières lignes du roman : "Je suis toujours ramené vers les lieux où j'ai vécu ; les maisons et leur voisinage. Ainsi par exemple cette maison brune dans le quartier des Est-Soixante-Dix, où, pendant les premières années de la guerre, j'eus mon premier appartement new-yorkais. Il consistait en une pièce encombrée d'un... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 décembre 2016

Noël à un quart d'heure à pied...

Avec ce soleil et cette température, je suis allée à pied chez le cordonnier apporter des boots à ressemeler. J'aurais pu le faire avant, mais c'est comme ça. Du trottoir, j'ai vu sur l'arbre les boules d'ambre qui faisait office de décoration sauf pour les étourneaux. Le plaqueminier offre ses fruits. En revenant, des présents m'ont été offerts. Je n'ai eu qu'à me pencher pour récupérer tout un lot de livres de cuisine destinés à la déchetterie, emballés avec soin. Par chance, le camion-poubelle ramassant le papier n'était pas... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:26 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2016

Adopter un crocodile abandonné.

Le trouver tout triste dans un carton sur le trottoir. Poussiéreux et un peu cabossé mais avec une forme élégante et un fermoir en état de marche. La vendeuse me dit : "Il appartenait à ma grand-mère". Toute joyeuse, j'ai décidé de lui redonner son lustre d'antan. Pour l'extérieur, plusieurs opérations : - Avec une éponge humide imprégnée de savon de Marseille, nettoyer délicatement pour  enlever toute la poussière. - Rincer avec l'éponge humide - Frotter les ferrures au papier de verre à l'eau très fin (400), essuyer -... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 18:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 octobre 2016

Chiner à vélo.

Partir chiner à vélo est de l'inconscience pure... Ce matin, pas d'autre solution que de revenir à pied en poussant le vélo. Impossible de monter dessus sous peine de voir tout se casser la figure, moi avec. Exactement 1,2 km. Heureusement, c'est pas loin. - dans le panier : * un joli pull caroll bleu marine avec un joli jacquard * un support en béton à éprouvettes, avec ses éprouvettes - sur le porte-bagage : * 2 cadres encombrants et lourds et plutôt en équilibre. J'ai profité de cette promenade forcée, appliquée et lente... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2016

Juré -craché. Il n'y en aura pas d'autres. Enfin,j'espère !

Hier, pêche miraculeuse au vide-grenier. Tout un service Sarreguemines uni - d'un turquoise grisé subtil - pour 10 euros. La couleur a fait battre mon coeur. J'avais chaud, j'avais froid. J'en ai eu des suées ! J'ai dit :"OK". Presque tout de suite. Mais, après souci. Où vais-je mettre tout ça : assiettes, raviers, fruitier, soupière, légumier, des plats plats ? J'avais déjà le plat à asperges chiné précédemment. Comme une prémonition. Une seule solution rangement de tout mon espace cuisine pour optimiser et se défaire de l'inutile.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2016

Fourrure. Astuce.

J'apprécie les cols ou les manchettes en fourrure. J'entends d'ici les hurlements de protestation. Je me permets une petite remarque à celles qui hurlent le plus fort : qu'elles regardent dans leur armoire si elles n'ont pas une doudoune ou un couette en duvet d'oie sans parler des sacs ou des chaussures en cuir. On ne réalise plus mais notre monde emprunte beaucoup au monde animal !  Je précise : je n'achète pas de fourrure neuve hors de prix, en boutique. C'est contraire à mon éthique. De plus, ni mon mode de vie, ni mon... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2016

De pierres et d'os.

Sortir du raisonnable. Confectionner quelques bracelets, un après-midi d'été. C'est un programme d'enfance. Le plaisir de manier des perles jusqu'au surgissement du Soi. Elles languissaient. Je les étale, je crée des alliances, modifie mes sélections dans des petits bruits de grelots. Je défais et refais sans humeur. Pour arriver au point de satisfaction. Là où c'est sobre et élégant. Le bijoux fini ne garde pas trace des tâtonnements. Seule, je garde l'étonnement des errances du processus. Au commencement, cela semble toujours plus... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,