09 juillet 2016

Un petit marché - champignons et autres.

Découvrir par hasard un petit marché peut-être avec des vrais amstellodamois. On ne sait jamais. Le marchand de gauffres. Celui là les vend refroidies et empaquetées. J'ai testé la gauffre faite minute, tiède avec du caramel et du chocolat dessus, sur une moitié. C'est écoeurant et j'ai eu mal au ventre... Le harang saur. Réservé aux spécialistes... Le champignon dans toute sa diversité. Une jolie idée : un bout de ficelle, quelques petites fioles, de l'eau, des fleurs des champs. Assortir sa casquette et son... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juillet 2016

Grand écart - Stagiaire à Amsterdam.

Un cabinet d'avocats d'affaires spécialisés dans l'arbitrage international à Amsterdam. Près du Canal des Seigneurs, situé dans la Courbe d'or. Au XVIIème, c'était déjà là que les Gouverneurs de la Compagnie des Indes Orientales s'enrichissaient avec les marchandises du monde oriental. Elle y passera 4 mois  pour rédiger son mémoire de fin d'études. Soit : Être auprès d'hommes brillants, ambitieux et misogynes qui travaillent comme des forcenés depuis leur plus jeune âge. Ils portent le costume sombre, la chemise bleue comme... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 17:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2016

Vertige.

Diluée dans les branches souples  de mon jardin privé. Réaliser que toute une vie suffirait à peine (et c'est pas sûr !) à connaître tous les insectes qui vivent là : dessus, dessous. Perte de vue. L'esprit profite de l'échappée belle.
Posté par christinegio à 09:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2016

Dossiers d'immigration. Ôh, déception amère...

Le point d'orgue de mes recherches généalogiques seraient les deux dossiers de naturalisation, de mes arrières-grands parents maternels et de mes grands-parents paternels. Les dossier de naturalisation dans la généalogie sont des merveilles car ils sont bourrés de renseignements sur les parents et collatéraux, sur les métiers, sur l'adresse, la moralité ... au moment de l'arrivée en France. Pour les demandes faites après 1930, les dossiers sont archivés aux Archives Nationales de Fontainebleau. Il y a un protocole bien précis pour en... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juin 2016

Seule sans rien faire.

Cette semaine, il y a eu d'abord: - ce vieil éditorial de Paulo Coelho, datant de 2014, dans le premier numéro d'HAPPINEZ. Il nous décrit toute la peine qu'il a, à rester inactif : "Aujourd'hui, je n'ai absolument rien sur quoi me pencher. C'est effrayant... Je lutte contre moi-même pour ne pas me lever et aller à la papeterie acheter de la colle. Je me sens très angoissé, mais je suis décidé à rester ici, sans rien faire, pendant au moins quelques heures." - Krischnamurti a continué d'enfoncer le clou avec La nécessité d'être... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juin 2016

Ho ! - eau mais chaude !

C'était le blog qu'il me fallait. Le palais savant. Blog d'une jeune femme tout mignonne, enseignant le yoga et pratiquant l'ayurveda. Un ton plein de bienveillance, d'humour et de tolérance. Ses articles sont fantastiques et j'ai compris plein de choses en les lisant. C'est cohérent, intelligent et simple. Je viens enfin de comprendre pourquoi j'ai souvent le nez qui coule et une belle allergie au printemps. J'ai toujours cru que mon allergie dépendait du printemps (température, pollens, sécheresse de l'air...). Hé ben non mon... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juin 2016

Je reviens chez moi.

Je ne prends pas assez souvent l'avion pour être détendue. Je ne suis rassurée que lorsque je me trouve dans la salle d'embarquement. Tout me semble long. Le trajet pour y aller, car je tremble d'un imprévu, la file d'attente pour la carte d'embarquement, la fouille à la sécurité. Les idées les plus folles traversent ma tête. J'essaie de respirer, de détendre ma mâchoire, de rire mais rien n'y fait, je suis fébrile, les mains moites et en apnée. Si se rajoute l'émotion de laisser un bout de mon coeur, alors, c'est la fin des figues... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2016

Schloss Charlottenburg - in Berlin - Vélocipède Grand Bi en liberté.

Promenade du dimanche dans le très beau parc du Château de Charlotte (!). Il y a beaucoup de touristes mais pas seulement. Les très élégants membres du club Historische Räder Bruckbergerau (près de Munich en Bavière) pédalent dans les allées, perchés sur leur grand Bi. Ça demande de l'agilité pour se mettre en selle mais après cela semble aller tout seul. Ils sont très fiers et se donnent volontiers en spectacle. Ils adorent ça et se font photographier sans se faire prier ! Là, le joli monsieur qui avait très chaud sous sa... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2016

Jardins coopératifs de Templehof. Berlin.

Templehof est un aéroport désaffecté dont les pistes et les terrains alentours ont été transformés en un immense terrain de jeu depuis 2010. Sur le goudron, on trouve ceux qui font du vélo, du skate... Des jardiniers créatifs se sont appropriés une petite partie du terrain. Il n'y a pas de parcelles définies comme dans les jardins familiaux. On a plutôt la sensation d'un puzzle libre. Les plantations s'imbriquent les unes dans les autres avec fluidité, sans rupture et sans limite brusque. Chaque jardinier plante à sa guise, selon ses... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juin 2016

Kunstgewerbemuseum - Accumuler et conserver.

Les immense volumes cubiques et le silence d'une architecture contemporaine pour des pièces d'art décoratif. Un échantillonnage précieux du savoir-faire humain. Robes, bijoux, tapisseries, meubles. Soie, or, ébène. La sublimation du nécessaire, le quotidien dans toute sa splendeur pour une certaine catégorie sociale. Ici, on prend soin des objets fabriqués pour les riches : Musée des Arts Décoratifs. Pour les objets des pauvres, ce lieu s'appelle plutôt Musée des Arts Populaires. Les pauvres ne décoraient pas volontairement. Ils... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,