Imaginez une courtepointe usée : elle a des bosses et des creux (le duvet est inégalement réparti), le tissu est abîmé par endroits, elle pue un peu, beaucoup, à la folie... mais j'aime le tissu des années 50. Pour 2 euros - j'achète pour récupérer le tissu.

DSCN4738

Je m'arme de courage pour sortir le duvet afin de le mettre au compost. Je m'installe au soleil et là, je vois que le duvet incroyable doux et léger reprend toute sa vitalité à l'air et au soleil. Une seconde jeunesse ! Je décide de le garder pour en faire un petit édredon. C'est bien un édredon : le duvet n'est pas emprisonné dans les formes cousues dans le tissu, circule librement et s'expanse donnant une chaleur douce. Et j'aime le secouer pour lui redonner tout son gonflant.

DSCN4713

DSCN4719

Je fabrique un sac en toile ordinaire pour emprisonner le duvet à la taille qui convient, en fonction du lit et de la quantité de matière. Il ne sera pas lavé mais aéré au soleil.

Puis une housse en lin blanc toute simple qui pourra être lavée, fermée avec des petits rubans faits avec de l'extra-fort récupéré. Pour éviter que les rubans ne s'effilochent, je pique la colle à maquette à Alter et j'en badigeonne les extrémités.

Pour que la housse soit un peu travaillée, j'ai repiqué les côtés à 8 cm (comme une taie d'oreiller).

DSCN4741

DSCN4739

 

DSCN4754

La neige peut tomber, au pied du lit ce sera douillet ...