20 septembre 2017

Et si je me faisais un lacto-fermenté ?

Tout le monde connaît la choucroute. Eh, bien c'est du chou lacto-fermenté. C'est un mode de conservation ancestral. J'avais acheté 1 kilo d'ail. Je pensais le faire en saumure aigre-douce (vinaigre-sucre) puis je me suis ravisée. Cette saumure est addictive : dès qu'un pot est ouvert, on croque les gousses d'ail comme des bonbons. Une overdose d'ail ce n'est glamour ! Comme sucre/vinaigre, il ne faut pas en abuser, j'ai opté pour le sel en petite quantité : 30 g pour 1 litre d'eau. Eau débarrassée de son chlore : de l'eau bouillie,... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2017

Histoires de frigo. Réinventer l'eau tiède.

  Comme si débrancher son frigo était une aventure ! C'est un juste un geste simple et rapide qui ne demande aucune réflexion, seulement de petits ajustements logiques et faciles, qui entrainent des changements profonds et bénéfiques, sans effort. Geste que j'ai accompli, il y a plus de 6 ans et que je n'ai jamais regretté. Je ne le rebranche même plus l'été : plus il fait chaud, plus je bois chaud ! Comme les Berbères ...   FERME LE FRIGO ! - EGO ChristinegioUn jour, il y a 4 ans, je me suis réveillée et j'ai... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2017

Senteurs herbacées pour une Eau de Cologne artisanale.

J'avais quelques kumquats, des écorces de citron, des fleurs de menthe, des fleurs de romarin et de la verveine citronnelle. En ajoutant de l'alcool de fruits à 40° d'alcool, dans  3 semaines, j'obtiendrai une Eau de Cologne, une senteur pour la maison ou une brume d'oreiller. A vaporiser sans modération.
Posté par christinegio à 10:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2017

Boutique Pépette à Nantes.

Pour nous, une nouvelle boutique de fripes Pépette Quai de Turenne à Nantes. Marie, la niçoise, superbe et drôle bavarde avec les clients et crée une ambiance de fête. Il y a un stock incroyable et tout le monde farfouille avec application. C'est le rendez-vous des chineuses nantaises. Ses achats pour quelques petits sous : Pantalon Anne Klein. Bottes cavalières Emporio Armani. Sur ce lien un article avec les photos de la boutique :   FripesSituée quai de Turenne à Nantes, la boutique vintage Pépette semble toute... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 septembre 2017

Murat à jamais, sous une pluie d'automne.

  Murat a un grain de voix, un phrasé, des mélodies qui me font retrouver à chaque écoute, une apesanteur, qui pourrait bien être celle de la jeunesse. Une négligence de dandy, une distance. Une langueur bienvenue. Il dit paradis, anges, lune et veux me garder près de lui. Il m'emmène là où c'est très puissant : un yang insoupçonné et comme j'aime ça... Cela faisait trop longtemps que je ne l'avais pas écouté. Dans l'atelier - les tissus s'assemblent.  
Posté par christinegio à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
15 septembre 2017

Soupçons.

Dans son Alpha Roméo, véloce et sportive, Alter tombe en panne. Tous les voyants s'allument, il se range sur le côté, soulève le capot et appelle une dépanneuse. A force, il s'y connaît en mécanique, mais là, il ne peut pas réparer. Direction la concession Alpha Roméo, où il a acheté la voiture. C'est une durite à un endroit qui s'est fendillée. Pas grand chose vraiment. Le coût de la réparation est de 30 euros. Mais le mécanicien se rend compte que c'est Alter qui assure l'entretien complet de la voiture qui, du coup, n'a pas... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2017

Les dernières aubergines, regard vers l'Italie.

Alter, en lisant mon post d'hier, se permet une remarque... "Tu sais, mon amie Cathy cuisinait très bien les aubergines comme des cèpes, avec de l'ail et du persil." Là, arrêt sur image, mon sang ne fait qu'un tour, la moutarde me monte au nez, je suffoque... J'ai bien entendu, il me parle bien de Cathy S., celle qu'il a failli épouser pour faire plaisir à ses parents, celle-là même cuisine mieux que moââââ les aubergines... Justement, il me reste 2 aubergines. Il va voir ce qu'il va voir ! Là, je suis aux taquets et je réfléchis.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2017

Les dernières aubergines, regard vers le Japon.

L'aubergine est un légume casse-tête pour moi. Amère, spongieuse. Elle n'est belle que crue, au marché. D'un beau violet brillant avec un pédoncule vert de gris. Elle me séduit à ce moment puis après je renâcle pour la faire cuire. A part la noyer dans une ratatouille, je la fais griller. Mais, là, j'avais envie d'une préparation originale, simple et rapide. La cuisine japonaise sait faire ça : rendre intéressants les ingrédients fades avec presque rien. J'ai coupé en petits morceaux les aubergines lavées, sans pédoncule. A côté,... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 septembre 2017

Accueillir 2 chats.

Ma voisine Françoise avait 5 chats et un chien. C'est elle qui m'avait donné Iris, notre chatte, fille de Lili. Eliot est son père adoptif. Je lui avais promis d'accueillir Lili et Eliot à la maison si elle venait à partir. J'ai un lien particulier avec Lili et je ne voulais pas qu'ils finissent leurs jours en refuge, car vieux et un peu moches. Ils ont 7 et 10 ans, sont tranquilles et habitués à vivre en communauté. Mais, ce n'est pas le cas d'Iris : fille unique et super gâtée. Peureuse. Elle n'accepte pas les chats du quartier,... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 13:04 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2017

Marielle invente un kôan pour moi.

Marielle pique certains personnages à des humoristes et crée ses propres sketches. Elle nous amuse beaucoup. Elle prend différents accents : chinois, juif, anglais, martiniquais... et me fais mourir de rire. Hier, c'est moi qu'elle prenait pour cible. Elle m'imitait comme si j'étais vieille et édentée. Elle faisait une toute petite avancée dans le temps !!! Connaissant mon goût pour les koan, elle énonçait la phrase qui suit en prenant l'accent de la mère juive : "Ma fille, tu peux prendre ce que tu veux dans la maison, mais ne... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,