01 décembre 2016

Hébétée.

Une inclinaison à se caler pour tenir compagnie au Vide. Devant moi - aucune pensée. Dedans, non plus. Le jardin s'endort. L'atelier est silencieux. Le soleil est cireux. Le feu a besoin de bois souvent. Le geste est hypnotique. J'ai juste besoin de feu et de soupes ; j'en oublie de souhaiter la fête de ma fille. J'ai attrapé la pesanteur de Décembre. Je la goûte. Je ne puis rien faire d'autre. Sauf.  Perdre le regard sur l'horizon. Contempler un champignon dans le jardin. C'est le temps de faire provision de miracles.
Posté par christinegio à 14:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2015

Grabataire n'est pas une fatalité ! La maison de retraite non plus...

Mes occupations intellectuelles du week-end. Plus une invitation à dîner avec des conversations sur l'impossibilité "à nos âges" de faire (Ah le "faire" !) du moto-cross, par manque d'envie et d'énergie (les jeunes piaffent et font du moto-cross, eux ; ça fout le stress devant tant de puissance). Alors, on va essayer de faire de la planche à voile cet été. Mais, bon... C'était du côté du masculin. Je me suis trouvée encerclée par la même thématique brûlante : "Que se passe-t-il après la vie et avant la mort ? Oh, putain, ça, ça... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,