26 juillet 2017

Lèche-vitrines.

  1, rue Franklin à Nantes. Cette vitrine cadenassée et sombre comme un coffre-fort nous attire comme un aimant. Nous adorons coller nos longs nez et nos doigts poisseux sur la vitre qui se trouve entre nous et les joyaux. Ce sont des bijoux anciens,  imposants, colorés et fascinants. Nous imaginons des fêtes, des mariages, des ruptures. Des femmes. Exclusivement des femmes et des passions. Ces bijoux attendent d'autres histoires et d'autres femmes. Les premières propriétaires sont mortes, folles, dépressives ou brisées. Un... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2016

Aller de Soi.

En sortant de la Ressourcerie de l'Ile, j'étais déçue. J'avais essayé un manteau noir ancien fait d'un joli tissu, une jolie coupe mais beaucoup trop cher, un chouillat trop petit et surtout la doublure en très mauvais état à refaire. La caissière n'a pas voulu diminuer le prix, alors je l'ai laissé. Le dépit m'envahissait. J'ai quand même senti un regard appuyé. Et vu son gros sac lourd, plein de marchandises cliquetantes et les deux gros coussins rouges encombrants. Voilà une jeune femme qui s'est laissée débordée par ses envies.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2016

Adopter un crocodile abandonné.

Le trouver tout triste dans un carton sur le trottoir. Poussiéreux et un peu cabossé mais avec une forme élégante et un fermoir en état de marche. La vendeuse me dit : "Il appartenait à ma grand-mère". Toute joyeuse, j'ai décidé de lui redonner son lustre d'antan. Pour l'extérieur, plusieurs opérations : - Avec une éponge humide imprégnée de savon de Marseille, nettoyer délicatement pour  enlever toute la poussière. - Rincer avec l'éponge humide - Frotter les ferrures au papier de verre à l'eau très fin (400), essuyer -... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 18:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2016

Chiner à vélo.

Partir chiner à vélo est de l'inconscience pure... Ce matin, pas d'autre solution que de revenir à pied en poussant le vélo. Impossible de monter dessus sous peine de voir tout se casser la figure, moi avec. Exactement 1,2 km. Heureusement, c'est pas loin. - dans le panier : * un joli pull caroll bleu marine avec un joli jacquard * un support en béton à éprouvettes, avec ses éprouvettes - sur le porte-bagage : * 2 cadres encombrants et lourds et plutôt en équilibre. J'ai profité de cette promenade forcée, appliquée et lente... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2016

Juré -craché. Il n'y en aura pas d'autres. Enfin,j'espère !

Hier, pêche miraculeuse au vide-grenier. Tout un service Sarreguemines uni - d'un turquoise grisé subtil - pour 10 euros. La couleur a fait battre mon coeur. J'avais chaud, j'avais froid. J'en ai eu des suées ! J'ai dit :"OK". Presque tout de suite. Mais, après souci. Où vais-je mettre tout ça : assiettes, raviers, fruitier, soupière, légumier, des plats plats ? J'avais déjà le plat à asperges chiné précédemment. Comme une prémonition. Une seule solution rangement de tout mon espace cuisine pour optimiser et se défaire de l'inutile.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2016

Fourrure. Astuce.

J'apprécie les cols ou les manchettes en fourrure. J'entends d'ici les hurlements de protestation. Je me permets une petite remarque à celles qui hurlent le plus fort : qu'elles regardent dans leur armoire si elles n'ont pas une doudoune ou un couette en duvet d'oie sans parler des sacs ou des chaussures en cuir. On ne réalise plus mais notre monde emprunte beaucoup au monde animal !  Je précise : je n'achète pas de fourrure neuve hors de prix, en boutique. C'est contraire à mon éthique. De plus, ni mon mode de vie, ni mon... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juillet 2016

De pierres et d'os.

Sortir du raisonnable. Confectionner quelques bracelets, un après-midi d'été. C'est un programme d'enfance. Le plaisir de manier des perles jusqu'au surgissement du Soi. Elles languissaient. Je les étale, je crée des alliances, modifie mes sélections dans des petits bruits de grelots. Je défais et refais sans humeur. Pour arriver au point de satisfaction. Là où c'est sobre et élégant. Le bijoux fini ne garde pas trace des tâtonnements. Seule, je garde l'étonnement des errances du processus. Au commencement, cela semble toujours plus... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2016

Devenir collectionneuse d'assiettes subrepticement.

Hier, revenir des 3 vide-greniers avec des assiettes à dessert. C'est une véritable addiction. Il n'y a définitivement rien à faire. J'espère juste que mes filles en voudront quelques unes. Céramique Rosenthal peinte à la main. Le plat. Elles sont dans le même style qu'une autre série que j'avais chinée l'été dernier. Ces dessins de fruit me remplissent de joie !  
Posté par christinegio à 11:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juin 2016

Timbrée.

L'heure est au désencombrement des caves et des greniers. Normal, il paraît que hier c'était le printemps et qu'aujourd'hui, c'est pile l'été. On ouvre la maison. Rire est le propre de l'homme. Trier aussi. D'ailleurs, les deux mots sont presque des anagrammes. Il faut avoir un cerveau à plusieurs étages pour trier. Les animaux n'ont rien à choisir, ils ne gardent rien, les bienheureux. L'homme encombre son futur en empilant à l'infini son passé. Moi, j'empile grave car ça peut toujours servir et puis l'attachement. Ah !... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juin 2016

Couleurs spéciales pour une vie différente.

Ce bracelet a été assemblé en pensant à Hélène. Je suis partie de perles bleu outremer. Quand je pense à elle, c'est la couleur qui me vient en premier. Je l'ai vu cet hiver avec un béret de cette couleur qui lui allait à ravir. Après, c'est le blanc qui s'est proposé. Mais, j'ai pensé que le bleu et le blanc étaient les couleurs qui lui allaient avant. Quand elle vivait un peu en retrait. Maintenant, il lui faut du rouge et un peu de jaune paille. Un rouge chaud et profond, comme la terre d'Amérique du Sud, souligné par un peu... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,