18 septembre 2014

En conserve....

Mon fournisseur habituel de cageots de coings m'a fait faux bond. Il paraît que cette année il n'y en a pas, mais je le soupçonne de ne pas vouloir ma bobine sous son cognassier, car je l'appelle une fois par an pour savoir si je peux passer récolter les précieux fruits et ça doit l'énerver (après c'est aussi un copain de Mr EGO alors je vais pas l'appeler tous le temps cela pourrait paraître suspect... je suis une femme mariée tout de même !!!). Adieu pâtes de coings. Ma voisine m'en a donné quelques uns et j'ai eu envie de changer.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2014

7ème jour. Roses de Damas et chaï latte.

Il était temps de filtrer mon huile de rose de Damas. Huile pour le corps des plus délicates. Ces macérats huileux peuvent être faits avec toutes les huiles et les fleurs que l'on préfère (pas toutes les fleurs : il y en a de toxiques et de vraiment toxiques... genre : fleurs de lauriers roses, fleurs de muguet, fleurs de digitales). Les huiles peuvent être d'olives, de macadamia, d'argan, de sésame, d'avocat.... L'année dernière j'avais fait de l'huile avec des pétales de lys blanc : pour lutter contre les tâches de vieillesse (ou... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 septembre 2014

Ce n'est pas une ville, c'est un pays...

Berlin est  presque plate mais tellement large ; immensité  que l'on ne peut négliger.  Elle s'étale. Je bascule, j'abdique. La porte de Brandebourg est une abstraction. Trop grande, trop symbolique ;  je ne peux la voir. Elle sort du cadre. L'île aux musées : une île continent se laissant traverser par la gluante et profonde Spree. Mon APN me la décrit conventionnelle. Alors, je laisse tomber même si elle est  envoûtante surtout la nuit. Dans le château de Charlottenburg, la collection de porcelaines... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 23:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2014

Le 7ème jour. Forte présence de la Provence.

J'ai épluché la lavande. Reprise des vide-greniers : bonne pioche.... Deux jolies chaises basses (peut-être de prière) pour mon jardin.   Avec l'été Indien, Je pars à Berlin...
Posté par christinegio à 14:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 août 2014

A table au Quartier Aussel. Chez Mamie.

Aujourd'hui, j'ai la sensation d'être en place. Pause agréable. Slow life. Je regarde en arrière tout à mon aise.  Je détaille l'espace et je prends en compte les espaces vides, les hiatus. A la fois, mémoires, oublis et manques. Je me rappelle Mamie. Nous partions à Toulon, en car (les Cars Verts) le mercredi après-midi soit nous allions au Chantilly (place Puget) manger une pêche Melba, soit au Ricciardi, derrière le port pour déguster un hérisson (dessert phare du salon de thé : un socle de meringue, de la glace vanille, de... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2014

Toutes des Ladies.

Hier soir, sur Arte, The Portrait of a Lady de Jane Campion (1996). Jane Campion m'emmène ;  je suis. Le chemin n'est pas en droite ligne mais sinueux, lent et victorien. Les mots d'Henry James sont là pour cailloux blancs. Elle s'attarde mais n'hésite jamais. Les acteurs lui sont dévoués. Mais  les objets, les paysages et  les tissus s'imposent . Elle filme comme elle pourrait peindre. Ses couleurs sont celles de ce siècle. Elle sait les ambiances ; elles deviennent tangibles. Le drame se déroule sur ce fond,... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 14:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

20 août 2014

What did you expect ?

Cet été, je n'attendais rien mais j'espérais tout.... Bien m'en a pris : Le transat - bain de soleil n'a quasiment pas été déplié ! L"écaille-martre, papillon de nuit somptueux et graphique a élu domicile dans mon modeste jardin. (photos prises sur le net) Une euphorba lathyris s'est invitée dans mes pots. Son suc serait répulsif des taupes... C'est une bisannuelle  ;  les fleurs se sera pour l'année prochaine. Une tubéreuse au parfum capiteux a fleuri cette année. Une vingtaine de figues ornent mon petit... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 août 2014

Un mois d'août à la chinoise. Aiguilles dans le coeur et saveur amère.

Rien ne se voit. Mais moi je sais. Cette année encore, le bel été va me passer sous le nez. Trop de tout. Alors que la nature est à son zénith, je me traîne. Je demande de l'aide au chinois de service celui qui sait les routes du qi. Avec zèle, il pique et repique. L'amertume, le fiel, la bile me montent à la bouche et je mâche, remâche. Puis crache et recrache. Exténuée, je dissèque. Je trépigne, m'agite, tournicote. Rien d 'autre ne compte. Illumination : ce n'est pas que de la salive épaisse et empoisonnée c'est aussi "la mère tue... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 août 2014

Le No Poo ou la Voie du Milieu...

Le 8 mars , je tombe sur un article du Elle  intitulé "Plus une goutte de Shamp'".... Dès que l'on parle  de suppression d'un produit chimique et coûteux, même s'il est bio, je suis à l'affût, intriguée et curieuse.  La journaliste, Alix Girod de l'Ain, parle de son expérimentation du No Poo : plus de shampoing pendant un mois) ; elle fait sa dégoûtée et sa chochote mais je suis ferrée ! Je fonctionne beaucoup à l'expérimentation. L'exploration, la remise en question des habitudes, le changement me plaisent. Le No Poo... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 juillet 2014

Etonnant mois de juillet... Vacances in situ

L'inattendu s'est  manifesté dans mon été. J'avais pensé le mois de Juillet comme le mois du blanc : organiser tout le linge de maison de façon cohérente, pratique et minimaliste. Je m'imaginais Shaker ou  très motivée pour le devenir. J'oscillais entre l'esprit shaker et japonais. A chaque pièce son linge rangé, adéquat. Aucun attendrissement pour le superflu ; "l'un peu vieux mais qui peut encore servir et qui me rappelle tant de chose" devait laisser place nette. J'ai démarré sur les chapeaux de roues pour les nappes et... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]