03 août 2015

Cadeaux d'anniversaire pour une ménagère.

Rangement d'été. Je m'attaque aux appareils ménagers. Je me sépare de ma yaourtière. Je garde le gauffrier et le blender, derniers achats que je sors vraiment occasionnellement. Mention spéciale au mixeur plongeant : c'est celui que j'utilise le plus. Mais, littérairement parlant, il est de peu d'intérêt. Ce qui n'est pas le cas des 2 héros du jour ci-dessous : LE PREMIER     Celui-là vient de Cambridge. Un jour, il me vient une envie folle de posséder un K.... A.... Merci les publicitaires ! C'est trop cher.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2015

3 femmes.

Photo de Johanna Le Mau Nous voilà devant les bacs à compost détendues et heureuses, dominant la ville. 3 femmes indépendantes, libres. Moi et mes filles. Je me suis débattue longtemps, en retenant ma respiration. C'était une douleur physique que je transformais en souffrance pour qu'il me reste au moins ça. J'étais en manque de leur énergie, de leurs mouvements, de leurs exigences. Le corps sans ressort et l'esprit qui échafaudait des scénarii sur ce qu'elles faisaient, sur ce que je devais faire pour les aider. Il fallait... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2015

Mûres-mûres d'extase !

Je suis allée cueillir des mûres dans un très beau jardin. De grosses mûres cultivées juteuses sur des ronces sans épines. J'ai fait de la pâte de fruits.   Faire cuire les fruits une dizaine de minutes. Les passer au presse-purée (!) grille fine. Peser la pulpe : - pour 200 g de pulpe, 200 g de sucre, le jus d'1/2 citron, 4 g d'agar-agar. (si j'en refais, je diminuerai la quantité de sucre) Mélanger soigneusement l'agar-agar dans de l'eau froide à part dans un ramequin. Mélanger dans un faitout, le sucre, le jus de... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2015

Entractes

Ces jours-ci, l'écran plat est allumé presque tous les soirs. C'est la faute à Arte et à la 3. Liste de toutes nos destinations : - nous avons commencé par Copacabana -Brésil - Ueda Japon pour Shokuzaï - Celles qui voulaient oublier - Celles qui voulaient se souvenir -Granchester et St. Mary Mead hier soir (Granchester et Miss Marple) - ce soir c'est Stockholm - Scènes de la vie conjugale  (Arte) - mardi Brokewood - Nouvelle Zélandela série de la 3 - mercredi Paris-Texas(Arte) - jeudi Boston - The Company... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juillet 2015

Faire avec ce que l'on a.

Les rouleaux de printemps, on n'y pense pas assez souvent ! C'est simple, frais et savoureux et tellement agréable à faire. Là c'était avec radis noir/pommes/menthe. Je suis fan du mélange radis noir/pommes. Mais ça marche aussi avec concombre/avocat, betterave crue/poire, fromage de chèvre/abricots secs... S'inspirer des mélanges proposés par les vendeurs de sushi.... Préparer tous les ingrédients, disposés devant soi  : - feuilles de menthe - nouilles spéciales rouleaux de printemps cuites dans l'eau bouillante et... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
25 juillet 2015

Excursion à UEDA - Japon.

Voyage, au Japon avec Kiyoshi KUROZAWA. Son film Shokuzai, Celles qui voulaient oublier et Celles qui voulaient se souvenir. Une fresque, toute en violence, d'une grande beauté rituelle. Le meurtre d'une petite fille. Quatre autres petites filles sont témoins. La mère exige mémoire et réponse qu'elles ne peuvent donner. Elle est pleine de rage. Elle demande réparation et vengeance. Elle crée un lien maléfique entre elle et les 4 petites filles. L'innocence et la spontanéité n'ont aucun poids dans la balance. Responsabilité et... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2015

Méli-méli d'été...

Je suis là pour l'été. Pas d'été sans un tube. Eté 2015 : pour moi ce sera Balthazar Bunker : groupe de rock alternatif belge. C'est pas des anglais, mais ça marche quand même ! Je les passe en boucle. Transes.   No poo, suite. Ou les préoccupations de celle qui n'a rien d'autre à faire ! J'utilise uniquement du rassoul pour me laver la tête, seulement tout les 10/15 jours. J'ai une amie qui m'a dit que lorsqu'elle était petite sa mère mélangeait le rassoul avec de l'eau de rose pour hydrater sa chevelure. Qu'à cela ne... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juillet 2015

Juste une réplique.

Une bande d'annonce pour le film Le Pacha , de Georges Lautner, à la télé. Je n'ai pas regardé le film (les films de truands année 70 c'est vraiment pas mon truc). Mais, l'humour de Michel Audiard, le phrasé de Jean Gabin m'ont scotchés ! C'est dans ce film que l'on trouve la réplique : "Quand on mettra les cons sur orbite t'as pas fini de tourner !" Bien sûr, ce n'est plus dans l'air du temps mais c'est toujours savoureux. J'ai retenu : La super jolie fille du film (jolie mais pas trop bécasse !)  au truand : "Pourquoi ? Tu... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2015

Qu'est ce qu'elle fabrique ?

On le sait bien tout ce qui est divin est utile (l'inverse ne marche pas, désolée !). L'art est utile donc divin : il guérit. Ce qui suit, n'est ni utile ni divin (comme les vide-greniers) mais j'adore. J'avais remarqué que les noyaux d'avocat avaient beaucoup de mal à se composter. J'ai imaginé les faire sécher pour qu'ils se transforment en boules d'ivoire. Ivoire, tu parles : chacun à sa manière se colore mais de bien jolie façon. Il faut les éplucher car au bout de quelques jours la première peau sèche. Il ne me reste plus qu'à... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
20 juillet 2015

Je sentais qu'il était le seul à être vivant.

Attendre son tour pour payer à la caisse d'un supermarché est toujours une expérience étrange. Toujours la même : chaque consommateur est tendu vers le but de l'opération : payer et partir. Sans encombre ! Mettre les marchandises sur le tapis roulant, surveiller que rien ne tombe lors de l'avancée automatique, que les prix soient bien tous marqués, que la carte bleue fonctionne. S'il arrive quelque anicroche, on se retrouve face à des paires d'yeux courroucés. Les corps se crispent dans une colère palpable. Si la caissière est obligée... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,