26 octobre 2016

Aller de Soi.

En sortant de la Ressourcerie de l'Ile, j'étais déçue. J'avais essayé un manteau noir ancien fait d'un joli tissu, une jolie coupe mais beaucoup trop cher, un chouillat trop petit et surtout la doublure en très mauvais état à refaire. La caissière n'a pas voulu diminuer le prix, alors je l'ai laissé. Le dépit m'envahissait. J'ai quand même senti un regard appuyé. Et vu son gros sac lourd, plein de marchandises cliquetantes et les deux gros coussins rouges encombrants. Voilà une jeune femme qui s'est laissée débordée par ses envies.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 octobre 2016

Ils disposent sans vergogne de nos corps.

  Le film calme et puissant The Constant Gardener - 2005, hier soir sur Arte. Il raconte le pouvoir sans limite des laboratoires pharmaceutiques aidés par les autorités corrompues qui manipule les populations défavorisées Africaines pour leur protocole d'essais thérapeutiques. La machine infernale broie les associations humanitaires qui dénoncent leurs agissements.  Ce labo a pour devise : The World is our clinic. 2016 - Ils ont parfaitement réussi. L'Occident est un hôpital géant ; les populations, des êtres en... [Lire la suite]
15 octobre 2016

Soyons des aristocrates...

Je viens de finir le gros roman d'Anna Gavalda La consolante. A la page 482, une citation d'E.M.Forster m'a beaucoup plu. E.M Forster est un romancier anglais. James Ivory, le réalisateur, a mis en image 3 de ses romans : Maurice, Chambre avec vue et Retour à Howards End. Forster écrit des histoires qui me plaisent. "I believe in aristocracy, though... Et pourtant, je crois en l'aristocratie. Si le mot est exact et si un Démocrate peut l'employer. Non pas à une aristocratie de pouvoir basée sur le rang et l'influence, mais à celle... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2016

N'y être pour personne.

Tous les 3 ou 4 mois, mon corps me demande quelques jours de repos total. J'ai le temps de m'y préparer. Je sens comme un dédoublement. Un manque de fluidité. Une présence en pointillé. Quelque chose de vague et de légèrement nauséeux. Je sens mes os et mes dents de façon étrange. "Je me demande si demain je serais en état de me lever !" Dans la nuit, une brume épaisse se diffuse dans le côté gauche de mon crâne. Des petites séquences électriques me réveillent. Le thermostat se dérègle. Je ne suis plus sous des latitudes tempérées. Je... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 septembre 2016

Ne rien faire.

Se la couler douce, Ecouter le temps passer, le silence dedans, Rien ne se trouble.
Posté par christinegio à 18:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2016

Beau comme du Rimbaud - la fashion week sur Arte selon Loïc Privent.

Catherine Deneuve lit des phrases entendues lors des défilés. Subtil. C'est pas beige, c'est blanc nature. Tu dis pas bloggeuse, tu dis créatrice de contenus. Tu dis pas chiant tu dis sublime. Tu dis pas rose du dis grenadine clair. C'est quoi le protocole quand tu vois quelqu'un qui débarque avec un nouveau né, tu félicites, tu dis rien ? Tu dis rien. C'est noir, non, c'est merle. Tu dis pas répétitif, tu dis fidèle à l'ADN de la raison. Tu dis pas pouffe, tu dis libre. C'est pas blanc, c'est plâtre. Tu dis pas méchanceté,... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2016

Elles sont toutes les deux là.

Je savoure chaque goutte d'instant.
Posté par christinegio à 10:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
24 septembre 2016

Morphine.

Aller passer un moment avec celle qui ne peut plus sortir. Celle pour qui le monde est son lit. Même avec la morphine, sa vie est devenue subitement un petit enfer. Une cruauté à laquelle il lui a fallu s'adapter. Instant après instant - l'inimaginable s'installe et il faut faire avec. Elle est toujours la même, présente, terriblement vivante, mais son corps ne veut plus rien savoir. Il déconne grave, se retournant contre lui-même. Devenant son pire ennemi. Il me suffit simplement de m'asseoir et d'écouter. Ce n'est vraiment pas... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2016

Quelques heures avant l'équinoxe d'Automne.

Hier, c'était la reprise du yoga.  Dès le matin, j'ai senti que ça allait être une journée vraiment parfaite. Toutes les journées sont parfaites. Mais, là, il y avait quelque chose de spécial. Réveillée par ma fille et l'histoire de son voyage : la mer si chaude et si bleue, un filet de bar tellement frais et bien préparé, une voiture de location si petite pour son amoureux qui a les jambes si longues. Puis le brunch : je mets sur la table la salade de lentilles, le melon coupé en petits morceaux, le miel et les fruits compotés.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2016

S'en sortir.

Image prise sur le net. Enfin se dégager de nos anciens schémas de pensée pour aller vers du neuf. Vraiment du vivant non assujetti à l'idée de profit. Des respirations qui ouvrent les poumons et font pousser nos ailes. Que les vieux cessent de vouloir rester jeunes et que les jeunes cessent de se sentir tellement vieux. Rien de tel pour ça que d'aller à une sortie de résidence au Centre Chorégraphique de Nantes. Une Compagnie de jeunes danseurs talentueux et magnifiques. Ils ont travaillé ensemble 5 semaines pour nous livrer une... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,