24 janvier 2017

Faire le voyage.

Quelques jours singuliers comme une initiation. Drus et dépouillés d'intention futile. Laisser faire les événements, les rencontres pour ne pas couler. Récupérer des bulles de souvenirs pour flotter. Partager des mots vrais, déchaînés et incohérents qui amènent au chaos. A la fois claquées et parées d'une jeunesse inattendue, ma soeur et moi avons joué la pièce. Une pièce non-écrite qui avait les qualités d'un rituel. Nous avions toutes les deux le premier rôle. Nous avons changé de costumes très souvent. Les figurants étaient très... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 13:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2017

"Viennoiseries-Réalités"

" Oh, Jean-Mimich, rendez-vous à 9 heures à la maison, pour aller à la Bourse d'échange de Nantes-La Beaujoire Autos, Motos, Vélos anciens. On va se régaler... Il y a les Pétaradelles de l'Ouest qui exposent." Voilà, un dimanche de bonheur complet qui s'annonce. Alter met l'alarme du smartphone et prépare ses vêtements pour ne pas me réveiller. Mais, à l'heure dite, pas de Jean-Mimich. Il prévient pour dire qu'il aura au moins une demi-heure de retard. Alter trépigne : il a horreur de poireauter (surtout un dimanche) et toutes ces... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 09:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
06 janvier 2017

"Ca ne va qu'à toi..."

J'ai entendu cette phrase de très nombreuses fois. Pour : - mes jupes longues, vraiment longues, - mon goût pour l'orange et le verdâtre, - les pantalons pyjama à fleurs, - les pantalons carottes, trop courts, - le bonnet péruvien (ça c'est juste une question de confort), - le mélange des imprimés, - mes vêtements fétiches et intemporels que je garde très longtemps... Elles se sont beaucoup moquées. Mais, parfois, à la faveur de la mode, j'entends : "Tiens, je te prendrais bien...". Cet hiver, une des deux s'est intéressée... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:52 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2017

Gestes.

  Être une danseuse, pas seulement sur la scène, à un moment choisi. Mais laisser la danse tout envahir : le corps, la salle de bains, la rue, le magasin... à chaque instant. Rien n'est à savoir, ni à apprendre. L'imaginaire devient de la physique et le monde se trémousse. Les Autres préfèrent être : - une surfeuse même loin de la vague. - une exploratrice même loin du Mexique. - un voyageur même descendu du train.    
Posté par christinegio à 10:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2017

Pour son compte Instagram.

Le mannequin a fait la gueule pendant toute la séance de photos. Pour cause de goutte au nez et de pieds gelés. Entre autres...
Posté par christinegio à 10:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2017

L'avion est cassé.

"L'avion est cassé. Nous allons avoir du retard." Nous entendons ces mots alors que nous sommes tous plus ou moins affalés par terre, entassés comme les bagages, appuyés sur l'autre ou sur la paroi vitrée du couloir menant à l'appareil. Beaucoup avaient leur smartphone, certains des livres. Les enfants étaient plutôt calmes - gavés. Il y a même un chien d'aveugle et son maître, en tête de la queue. Devant moi, un jeune homme commence à lire un livre de poche tout neuf Victor Hugo - Le Livre des Tables - Les séances spirites de... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

02 janvier 2017

Couvercle.

Le givre pur, étincelant, habillant les arbres a disparu. Ils sont foncés et immobiles. Comme morts. Le ciel est d'un blanc de gouache appliqué en couches épaisses. Un blanc de plomb opaque strié d'un peu de noir. Un ciel d'ici et maintenant, sans rien d'autre. Ni impatience, ni attente d'aucune sorte. Exercice de style d'une sobriété toute japonaise.  Je me souviens d'autres cieux, près du Régina. Ouverts. Mon âme n'est pas la même... Elle murmure, toute à son repos.
Posté par christinegio à 17:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
30 décembre 2016

Promenade des Anglais, avec des chaussettes jaunes.

Posté par christinegio à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2016

De tendres souvenirs.

J'avais rendez vous avec Martin, sur les escaliers de la gare du Sud, place de la Libé, pas loin de la Villa Thiole, pour parler de Lionel. J'avais ma veste verte pour qu'il me retrouve. Lionel était comme un frère pour lui. Nous, nous étions au lycée ensemble. Après, il revenait régulièrement dans ma vie agitée et distraite pour de courts moments de rires et de partage. Toujours délicat. Tranquille et rare. Là, j'avais très envie que Martin me le raconte car depuis quelque temps, me revenaient, ses phrases, ses rires et ses... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 décembre 2016

Il y a des fruits, des feuilles et des branches...

Immédiatement en sortant de l'aéroport niçois, des rangées de dattiers. Ils donnent des fruits, malgré la circulation dense des voitures et des avions. L'oliveraie du jardin de Cimiez laisse les enfants turbulents, indifférents mais donne une petite production pour les oiseaux. Notamment les étourneaux qui avalent goulûment le fruit avec le noyau. Par ci, par là, dans la ville, on trouve des agrumes mûrs. Près du Monastère de Cimiez. Cette année, l'avocatier dans le jardin de Brancolar a bien donné. C'est une année sur deux.... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,