12 mars 2017

Soirée nantaise 1 : Juju...Juju...Hiiiiiiiiiiiiiii

  Bien sûr que Julien Doré est un séducteur, libre et solaire, qu'il se saisit de l'air du temps, qu'il raconte comme tous les autres les plages, le manque et les corps. Sauf que lui, il joue et il rit tout le temps. J'aurais tellement regretté de ne pas y être aller. Marielle trouve qu'il est un peu petit et qu'il a trop de tatouages. Juste pour ne pas être complètement raide dingue.    
Posté par christinegio à 18:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

28 février 2017

DENTs

Depuis que je connais Béatrice, l'effroi de la visite chez le dentiste n'est plus. Béatrice est d'âge moyen, sûre d'elle et rigoureuse. Mais, elle a surtout une particularité exceptionnelle pour une dentiste c'est qu'elle écoute... et qu'elle explique. J'en ai connu beaucoup qui mettent le masque, fourragent dans la cavité buccale et ne s'occupent plus du patient, peut-être tétanisé ! J'avais besoin de confier certaines choses à Béatrice. J'ai la gencive de l'incise centrale inférieure qui s'est affaissée. Mais pas à n'importe quel... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 13:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 février 2017

Samedi de soleil - Déjeuner exceptionnel - Anne de Bretagne la Plaine sur Mer en cadeau.

Une table face à la mer. Une décoration de verre et de blanc. Peu de choses, rien n'arrête le regard. L'ambiance est légère. Un accueil tout en sourires et en jeunesse. L'équipe est diligente sans être obséquieuse. Nous nous sommes sentis à l'aise pourtant c'est intense. A aucun moment nous n'éprouvons le besoin de demander, les choses se font par magie. Lorsque j'enlève ma veste, une jeune fille se précipite pour m'aider à l'ôter, lorsque je pars aux toilettes, ma serviette est repliée sur les accoudoirs du fauteuil. Les assiettes... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
26 février 2017

Se faire tirer le portrait.

Quel prétexte trouver pour sortir prendre l'air, un dimanche matin, alors que les nuages sont bas, qu'il crachine par moment mais qu'il ne fait pas trop froid ? Aller au photomaton d'Intermarché faire des photos d'identité  pour la carte vitale. Était-ce bien raisonnable ? Va-t-on me reconnaître ? Est-ce ainsi que les autres me voient ? Je réclame Photoshop pour les Photomatons.  
Posté par christinegio à 14:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2017

VENTs.

Pour aller à Nantes, j'ai deux ponts à traverser. Sous mon vélo, la Loire opaque est mesquine.  Mercurisée souvent. J'oublie que c'est juste de l'eau et mon coeur change. Je frissonne, jamais habituée. De temps en temps, il y a du vent. Les ponts bruissent et craquent. Je pédale avec méfiance. Surtout sur le point le plus haut du pont, ce vent humide et irrégulier serait bien capable de  soulever de terre mon corps fluet et de m'envoyer dans les remous jaunâtre de la Traîtresse, moi et ma bicyclette bon marché. Au moment où... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 février 2017

Manger un kaki à la maison du Cygne à Six-Fours.

J'ai visité ce bel endroit en janvier. C'est l'ancienne maison d'Etienne Boyer, fondateur de la tuilerie Romain Boyer en 1900 à la Coudoulière (Coudoulièro en provençal signifie plage de galets). Le cygne était le logo de la marque. Elle a fonctionné jusqu'en 1927 et du temps de mes arrières-grands-parents, il y travaillaient des Italiens. Mon arrière grand père, italien lui aussi, mais cultivateur avait trouvé la combine pour leur vendre, en saison, des petits plans de basilic, radis, salade... ça lui faisait un peu plus de... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2017

Mercredi 15 février. La Saint Claude.

Aujourd'hui  : - une averse drue me tombe sur la tête lorsque je sors la voiture du garage : quelle merveille... - l'olibrius qui me double à droite au feu pour gratter une place : tes yeux sont des étoiles... - sur FIP, des chansons pourries comme un rock en japonais suivi de l'Impératrice - Agitations tropicales... Créatures astrales et Symphonies spatiales : finalement, c'est dansant... - le camion poubelle qui schmoute grave et que je suis obligée de suivre un moment sous l'oeil résigné de l'éboueur : je t'offre l'odeur... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2017

C'est la faute au 7 de trèfle.

Concours de belote avec pour récompense des morceaux de cochons sous vide. Je ne joue pas pour gagner... 12 parties avec les mêmes "adversaires" et cela 4 fois. Ce qui fait une fin de soirée dans un état proche de l'OHIO. Parce qu'il n'y a pas seulement les cartes qui défilent à toute allure, la rage de gagner mais aussi les galopins ou la bière. L'air est beaucoup plus épais à la fin. L'équipe qui gagne paye un coup à celle qui a perdu. Souvent, il y a de délicieux gâteaux faits maison. Les 8 cartes en main, il faut faire pour le... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
10 février 2017

Le No Poo : vitesse de croisière.

Le 8 mars 2015 - je prends la décision de laisser vivre mes cheveux (enfin presque) !   Le No Poo ou la Voie du Milieu... - EGO ChristinegioLe 8 mars , je tombe sur un article du Elle intitulé "Plus une goutte de Shamp'".... Dès que l'on parle de suppression d'un produit chimique et coûteux, même s'il est bio, je suis à l'affût, intriguée et curieuse.http://christinegio.canalblog.com 2 ans après des essais variés et nombreux : jus de citron, vinaigre, yaourt, feuilles de lierre et j'en passe et des meilleures : je... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2017

D'une Françoise à l'autre.

La première c'est SAGAN, que j'ai rencontrée, dans la semaine sur ARTE. Le fim La chamade avec Deneuve et le documentaire qui suivait sur son élégance de vivre. C'est pour avancer le piquage de mon boutis que je me suis mise devant la télé et Sagan, cela me semblait suffisamment léger et un peu daté pour que ma soirée soit parfaite. Et puis, Deneuve sublime dans ses robes, des années 70. Je regardais d'un oeil intermittent, la belle demoiselle papillonner d'un  homme riche, vieille France, paternaliste à un jeune amant fade et... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 12:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,