14 septembre 2016

Fourrure. Astuce.

J'apprécie les cols ou les manchettes en fourrure. J'entends d'ici les hurlements de protestation. Je me permets une petite remarque à celles qui hurlent le plus fort : qu'elles regardent dans leur armoire si elles n'ont pas une doudoune ou un couette en duvet d'oie sans parler des sacs ou des chaussures en cuir. On ne réalise plus mais notre monde emprunte beaucoup au monde animal !  Je précise : je n'achète pas de fourrure neuve hors de prix, en boutique. C'est contraire à mon éthique. De plus, ni mon mode de vie, ni mon... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juillet 2016

De pierres et d'os.

Sortir du raisonnable. Confectionner quelques bracelets, un après-midi d'été. C'est un programme d'enfance. Le plaisir de manier des perles jusqu'au surgissement du Soi. Elles languissaient. Je les étale, je crée des alliances, modifie mes sélections dans des petits bruits de grelots. Je défais et refais sans humeur. Pour arriver au point de satisfaction. Là où c'est sobre et élégant. Le bijoux fini ne garde pas trace des tâtonnements. Seule, je garde l'étonnement des errances du processus. Au commencement, cela semble toujours plus... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2016

Devenir collectionneuse d'assiettes subrepticement.

Hier, revenir des 3 vide-greniers avec des assiettes à dessert. C'est une véritable addiction. Il n'y a définitivement rien à faire. J'espère juste que mes filles en voudront quelques unes. Céramique Rosenthal peinte à la main. Le plat. Elles sont dans le même style qu'une autre série que j'avais chinée l'été dernier. Ces dessins de fruit me remplissent de joie !  
Posté par christinegio à 11:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juin 2016

Timbrée.

L'heure est au désencombrement des caves et des greniers. Normal, il paraît que hier c'était le printemps et qu'aujourd'hui, c'est pile l'été. On ouvre la maison. Rire est le propre de l'homme. Trier aussi. D'ailleurs, les deux mots sont presque des anagrammes. Il faut avoir un cerveau à plusieurs étages pour trier. Les animaux n'ont rien à choisir, ils ne gardent rien, les bienheureux. L'homme encombre son futur en empilant à l'infini son passé. Moi, j'empile grave car ça peut toujours servir et puis l'attachement. Ah !... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juin 2016

Couleurs spéciales pour une vie différente.

Ce bracelet a été assemblé en pensant à Hélène. Je suis partie de perles bleu outremer. Quand je pense à elle, c'est la couleur qui me vient en premier. Je l'ai vu cet hiver avec un béret de cette couleur qui lui allait à ravir. Après, c'est le blanc qui s'est proposé. Mais, j'ai pensé que le bleu et le blanc étaient les couleurs qui lui allaient avant. Quand elle vivait un peu en retrait. Maintenant, il lui faut du rouge et un peu de jaune paille. Un rouge chaud et profond, comme la terre d'Amérique du Sud, souligné par un peu... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2016

Lagoon's jewels.

Il me fallait au moins ça pour me sortir de ma torpeur virale. Le sable chaud et l'eau transparente du lagon. Pour m'évader de la grisaille d'un printemps douteux.
Posté par christinegio à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2016

Esprit parisien. Serais-je snob ?

Hier, lors d'un petit ménage de printemps, j'ai trié mes magazines de déco.  Maison Chic Novembre 2014, je m'extasie sur une Tour Eiffel en bois. Bizarre ! En bonne provençale, tout ce qui est parisien amène une petite  moue méfiante pour ne pas dire méprisante sur ma figure. C'est génétique. Juste retour des choses...  La condescendance revient à la condescendance ! De plus, François Pignon n'a rien arrangé  avec sa Tour Eiffel en allumettes. Ce matin, une Tour Eiffel en laiton vint à ma rencontre sur un... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 16:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mai 2016

Quand Tchouang-Tseu s'intéresse à la perle obscure.

Avant l'été, je fabrique des bijoux. C'est un rituel. Avec la claire lumière, j'ai envie de perles. La peau réapparaît : les manches se retroussent, les décolletés s'approfondissent. Ces bijoux ne seront pas tous pour moi. Ce sont toujours des perles délaissées qui me donnent envie. Des trésors perdus. Pourtant, je ne suis pas Sans Rien. L'Empereur Jaune se rendit un jour au nord de la Rivière rouge, escalada le Mont K'oun-loun et du regard embrassa le sud. De retour chez lui, il s'aperçut qu'il avait perdu sa perle obscure. Il... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 10:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mai 2016

Deux par deux - terres cuites pour le jardin.

Ce dimanche, le vide-grenier était sous le signe du couple - couples porte-bonheur pour le jardin. Coq et poule, Mr Inca et Mr Inca... Il paraît que ces derniers viennent vraiment de là-bas. Je rêve, moi qui n 'irais peut-être jamais là-bas.
Posté par christinegio à 11:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2016

Perles de Tahiti, faire simple.

Dans un fatras de bijoux fantaisies, un peu cassés, la perle sur son socle de coquillage s'ennuyait. J'ai vu son éclat et  n'ai même pas eu à marchander lorsque l'on m'a annoncé son prix. J'ai dit merci. Elle était montée avec un cordon ordinaire, tressé avec adresse mais ordinaire quand même. Je voulais qu'elle redevienne bijou. Comme d'habitude, j'ai commencé par surcharger, surenchérir, rajouter pour finalement enlever, diminuer et opter pour le minima. Que l'on ne voit que la perle et son support. Cela me demande toujours... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,