Je suis partie à Santorin très triste car je n'avais pas vu de toute une journée et d'une nuit ma petite chatte Iris ; elle qui était toujours dans mes pas. J'ai cru qu'elle m'avait abandonnée, fâchée par l'adoption des deux autres chats. En effet, la présence des "recueillis" la met très en colère : elle crache, griffe et miaule son désaccord à qui veut bien l'entendre. A l'aéroport, j'ai demandé à Alter qu'il m'envoie un message dès son retour. De la semaine, pas de message. J'avoue que les paysages maritimes et le buffet de l'hôtel m'ont permis de penser à autre chose. Sauf, que la présence de chats sur toute l'île me la rappelait. Il y a des chats qui se promènent partout et qui demandent des caresses et de la nourriture. J'ai pu verser quelques larmes cathartiques !

A l'arrivée, j'étais déjà résignée à sa disparition, quand Alter me dit, tout étonné, qu'elle était revenue presque tout de suite et qu'il m'avait prévenu. Ce qui veut dire que les portables, c'est pas toujours fiables...

C'était pour que je comprenne la leçon : un chat est un chat !

santorin_1_017

santorin 1 023

Santorin 2 103

Il y a aussi des bandes de chiens avec colliers. Le chef passe fièrement au petit trot et les autres plus petits, suivent allègrement. Ils peuvent être une dizaine. Ils se posent à l'ombre quand ils sont fatigués. Si c'est sur une plage privée, on les chasse en insistant. Ils font mine de partir puis ils reviennent !

santorin 1 093

J'ai aussi rencontré un lézard qui aime les nouilles chinoises...

santorin 1 106