La tarte tatin aux coings est une expérience gustative parfaite. Elle est limitée dans le temps. Le coings est rare et sa saison est minuscule. La beauté des couleurs confites : le jaune d'or de la pâte et l'ambre du fruit. Le coings  se caramélise. Juste avant qu'il ne se transforme en pâte, la tarte est sortie du four. Le goût est singulier - âpre et frais.

J'ai mis les fruits en bocaux pour pouvoir faire 3 tartes.

J'ai changé de recette car j'avais la flemme d'aller acheter des rondelles et de stériliser les bocaux après. Surtout que les fruits seront utilisés dans le mois. Le sirop servira à faire le caramel au fond du plat, puis viendront les fruits.

La recette avec stérilisation permet de conserver les fruits sans les cuire. Par contre, le fait de les blanchir peut enlever du goût.

En conserve.... - EGO Christinegio

Mon fournisseur habituel de cageots de coings m'a fait faux bond. Il paraît que cette année il n'y en a pas, mais je le soupçonne de ne pas vouloir ma bobine sous son cognassier, car je l'appelle une fois par an pour savoir si je peux passer récolter les précieux fruits et ça doit l'énerver (après c'est aussi un copain de Mr EGO alors je vais pas l'appeler tous le temps cela pourrait paraître suspect...

http://christinegio.canalblog.com

Sans stérilisation, prévoir 300 g de sucre pour 1 kg de fruits. Mélanger le sucre avec un peu d'eau. Mettre les fruits pelés et épépinés dans une sauteuse (large, avec un rebord haut) avec le sirop de sucre. A l'ébullition, compter 5 minutes. Puis mettre en pots stérilisés (10 minutes dans le four à 100° - plus pratique que la stérilisation à l'eau bouillante).

001

003

011