Le premier dashi est un bouillon avec du Katsuobushi soit de la bonite (poisson de la famille du thon) fumée, fermentée et séchée puis réduite en copeaux et un morceau d'algue déshydraté (Kombu ou en français, Varech). On sent derrière ces 2 produits des millénaires de savoir-faire...

dashi_003

Pour une soirée un peu fraîche, j'avais décidé de me faire une soupe miso avec un dashi fait maison.

La bonite fine, umami et fleurant très légèrement la marée se trouve dans les magasins de produits asiatiques.

J'ai fait réhydrater l'algue une heure avant. Il faut y penser si l'on a une envie subite de dashi !

dashi_004

Mettre l'algue dans l'eau froide (pour les puristes de l'eau minérale la plus neutre possible) jusqu'à frémissement. Un impératif : ne pas faire bouillir car l'algue donne de l'amertume. Laisser frémir sur le feu 10 minutes.

Retirer l'algue.

Mettre 2 petites poignées de bonite dans l'infusion d'algue. Au premier bouillon, retirer du feu. Laisser les copeaux se déposer au fond puis filtrer.

La bonite et l'algue peuvent resservir pour faire un second bouillon moins parfumé. Pour faire cuire légumes, poissons.

Dans un bol, couper du tofu en petits cubes, quelques algues nori, une cuillère à soupe de miso blanc ou rouge puis verser le somptueux dashi sur les ingrédients.

dashi_005

dashi_007

J'ai dégusté une soupe miso d'une grande finesse. Elle m'a nourrie et désaltérée. J'ai apprécié le voyage.