"Ciao et bonne journée."

Samedi, il part au garage.

En lui disant au revoir, je pense que ma journée va être silencieuse, pleine, sans rupture. Pas de souffles, pas d'agitation. Seule, un plaisir indicible. Je vais pouvoir remettre inlassablement "Romy" - Julien Doré - et chanter très faux et très haut :

Romy, Oh Romy
Sei tu l’angelo spero
Sei tu l’angelo spero
Oh Romy, Oh Romy
Sei tu l’angelo spero
Sei tu l’angelo spero

Je me retourne en fermant la porte. Ses tongs sont là. Réprobateurs, dans une surveillance active...

Sans_titre_4_