DSCN5682

Une table face à la mer. Une décoration de verre et de blanc. Peu de choses, rien n'arrête le regard. L'ambiance est légère. Un accueil tout en sourires et en jeunesse. L'équipe est diligente sans être obséquieuse. Nous nous sommes sentis à l'aise pourtant c'est intense. A aucun moment nous n'éprouvons le besoin de demander, les choses se font par magie. Lorsque j'enlève ma veste, une jeune fille se précipite pour m'aider à l'ôter, lorsque je pars aux toilettes, ma serviette est repliée sur les accoudoirs du fauteuil. Les assiettes sont servies par trois personnes en même temps, les cloches sont enlevées au même moment. Les plats sont annoncés avec assurance. La mise en scène précise donne toute sa dimension à la cuisine franche de Mathieu Guibert.

DSCN5687

Les pré-entrées sont choisies avant le menu : oursin ou butternut (il y avait aussi huître mais personne ne l'a choisi).

DSCN5689

Oursin pour moi : une eau d'oursin gélifiée qui développe le goût de la Méditerranée. L'assiette frise la perfection. Raffinement absolu.

DSCN5691

Butternut pour les autres.

DSCN5694

Aile de raie, chou fleur et son sabayon noisette et citron vert. La chair de raie qui est un peu molle et fade est ravivée par le chou fleur. Baie rose et coriandre rythment le tout. Le citron vert apporte de la malice. La noisette est un peu oubliée mais peut-être qu'elle donne le gras à la sauce.

DSCN5695

Poulet, épinards, bulots, petits légumes et champignons : tout est tendre, moelleux et joyeux. Du plaisir sans ostentation.

DSCN5698

Chocolats précieux, armoise, zan, macarons à l'estragon : le pâtissier se lâche dans l'originalité et les goûts. D'une grande espièglerie...

DSCN5701

Pamplemousse, gingembre : une apparence de gemme qui rafraîchit l'esprit.

DSCN5704

Enfin, une vraie tisane de plantes séchées et les mignardises pour se consoler : c'est déjà la fin !

Nous avions mis nos plus beaux atours. Puis, j'ai enlevé mes escarpins, remis mes Converse pour marcher sur la plage ; j'ai rempli mon sac Kenzo de coquillages. Il n'était pas minuit, mais le quotidien reprenait ses droits...

DSCN5754

DSCN5731