Alter aura 59 ans demain.

Comme cadeau, je lui ai offert un dîner et une soirée. Le dîner avec tout ce qu'il aime. Il avait, en plus, le droit d'inviter tous ses copains (qui sont devenus aussi les miens au fil des ans).

A l'apéro, c'était tapenade, saucisson, chips et mini-friands de saucisse : le rêve, une fois par an ! Avec une bouteille de Moscato.

A l'entrée : une tartelette de champignons de Paris et de pleurotes, avec dés de foie gras.

Le plat : quelques phrases pour le décrire, des ingrédients simples, une réalisation facile mais beaucoup de temps et d'efforts. C'est la recette de Mémé Anna qui se transmet de génération en génération. L'Italie de Citta di Castello.

Pâtes fraîches et sauce romarin - chair à saucisse - tomates.

DSCN4811

DSCN4816

DSCN4814

Pour 10.

Commencer par faire la sauce :

Faire cuire des tomates bien mûres (2 kg) avec un peu d'ail, du persil, du thym et 2 jolis bouquets de romarin frais attachés avec une ficelle pour éviter d'avoir des feuilles dans la sauce. Quand le coulis se forme, ajouter 800 gr de chair à saucisse et faire mijoter pendant une heure au moins.

Pour les pâtes :

Prévoir 1 oeuf pour 100 gr de farine type 65. Pour 10, prévoir 6 oeufs - j'avais fait avec 8 oeufs, mais c'est trop pour la quantité de sauce.

Faire un puits dans la farine, casser les oeufs dedans et pétrir jusqu'au moment où la pâte est belle, souple. Compter environ un quart d'heure. Laisser reposer la pâte une heure sous un torchon.

Puis, former les tagliatelles avec la machine à pâte. Les disposer sur un séchoir à pâtes (pour ceux qui en ont un) ou un séchoir à linge... C'est tout comme ! Les laisser sécher environ une heure. Les décrocher et les mettre sur un plateau. Pour les faire cuire, prévoir une grande quantité d'eau. Comme elles sont très fines, elles cuisent très vite (quasiment à la reprise de l'ébullition).

Mélanger à la sauce et se régaler. Les convives sont en joie.

Il n'y aura pas de photo de l'assiette car je n'ai pas eu le temps d'en prendre : il faut servir vite et manger chaud.

Avec ou sans parmesan. Je préfère sans. Et un verre de Chianti.