Que dire de l'amaryllis ? Des bulbes affleurent dans des pots rangés, oubliés pendant 11 mois dans la serre. Peu de soins. Arrosage à l'occasion, un rempotage si le bulbe est vraiment gros et le pot vraiment petit, s'il a produit des rejets.

La plante tout en intériorité se nourrit de l'air du temps. Puis, au moment opportun, un surgissement. Un dépliement presque visible moment après moment. Le pétale est ciré, aquarellé. Une perfection presque effrayante. Le sublime à son apogée. Un parfum serait de trop.

L'année dernière :

DSCN8477

DSCN8498

Cette année :

DSCN3028

DSCN3030

DSCN3037

DSCN3038

Et ce n'est que le début !