18 mars 2016

Egéries.

Parfois, on ne retient qu'une phrase, une image ou un personnage d'un livre. Chez Duras, je garde tout. La saveur du rien, de la solitude, du pur. Elle utilise toutes sortes de phrases pour toujours les mêmes mots. Le vide, le silence, la disparition. Elle me rend terriblement vivante. Je  n'arrête pas de penser à ces pétales de la page 47. Comme une obsession. Et, ce prénom. "On ne jette jamais les fleurs dans cette maison. C'est une habitude, ce n'est pas une consigne. Jamais, même mortes, on les laisse là. Il y a des pétales... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 18:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,