Cela fait 10 ans que nous sommes ici, après une première vie sous le soleil méridional.

Au début, nous scrutions le ciel tous les matins. C'est Alter qui ouvrait les volets pour la surprise. Tous les matins, je disais : "Alors ?", invariablement, il répondait en italien "e grigi...". Cela atténuait à peine mon étonnement. "Comment ça peut être possible ?" Puis, après de nombreux matins, on s'est résigné, comme les gens d'ici. Je m'y suis faite. Finalement, c'est doux et reposant. Maintenant, j'y trouve de nombreux avantages : on peut rester au lit sans vergogne, on peut rester dans l'atelier sans vergogne, on peut ne pas faire le ménage sans vergogne, ça ne se voit presque pas.

On chuchote pour ne pas déchirer les nuages. On économise ses yeux. On ne s'agite pas. . C'est l'hiver en Loire Atlantique : doux et humide.

DSCN2217

DSCN2218

DSCN2220