Cette année, j'ai planté mes fèves mi-novembre.

Pour 2 raisons : pour éviter les pucerons et pour les avoir plus tôt, sans avoir à trop arroser.

Quand je prononce le mot fève, une lumière s'allume dans les yeux d'Alter. Chez nous, la fèvette bien tendre est promesse de saucisson ! Traditionnellement, en Provence, à côté du saladier de fèvettes, une assiette de tranches de saucisson. On verra, s'il est bien sage !

Pour moi, c'est plutôt le pan bagnat. Celui que l'on mange sur la plage dans un papier bien gras, aux premiers rayons doux. Alors, au printemps, je n'aurai pas la Méditerrannée à mes pieds mais je me ferai un pan bagnat royal avec les premières tomates, les oignons nouveaux, les anchois, les oeufs durs, les olives et les févettes du jardin. Après avoir copieusement arrosé le pain d'huile d'olive. Bien sûr ce n'est ni végan, ni veggie, ni sans gluten mais c'est plein de souvenirs...

DSCN1928