1 - De temps en temps, il faut bien diviser les iris. En principe, cela se fait en fin d'été. Je l'ai fait hier. Je préfère car la terre est plus souple. En fin d'été, la terre est vraiment sèche et c'est moins agréable à faire. Ce sont des iris nains d'un violet profond. Les rhizomes étaient vraiment entrelacés et formaient comme un tapis. J'ai tout déterré, découpé et trié ce qui était bon à garder et à replanter. J'ai replanté et j'ai donné le surplus à mes voisins.

DSCN0685

2 - Au milieu des iris, j'ai retrouvé une multitude de crocus à safran, que j'ai replantés sous le figuier.

DSCN0681

DSCN0691

DSCN0689

3 - Cerise sur le gâteau et poudre d'iris.

J'ai gardé les rhizomes en surplus, je les ai lavés et je les mets à sécher pendant environ 2 mois et plus. Réduits en poudre, ils servent à faire shampoing sec, déodorant, dentifrice, pots pourris. La poudre sent très bon la violette.Paradoxe de la nature !  Je n'aurai plus besoin d'en acheter. Me voilà autonome en poudre d'iris pour quelques années !

DSCN0695

HUMILITAS