18 août 2014

Un mois d'août à la chinoise. Aiguilles dans le coeur et saveur amère.

Rien ne se voit. Mais moi je sais. Cette année encore, le bel été va me passer sous le nez. Trop de tout. Alors que la nature est à son zénith, je me traîne. Je demande de l'aide au chinois de service celui qui sait les routes du qi. Avec zèle, il pique et repique. L'amertume, le fiel, la bile me montent à la bouche et je mâche, remâche. Puis crache et recrache. Exténuée, je dissèque. Je trépigne, m'agite, tournicote. Rien d 'autre ne compte. Illumination : ce n'est pas que de la salive épaisse et empoisonnée c'est aussi "la mère tue... [Lire la suite]
Posté par christinegio à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,