DSCN6677

DSCN6679

Invitée à un apéritif dînatoire, j'étais chargée du sucré. Hier il faisait très chaud dans la journée, alors j'ai pensé fruits gourmands, pêches et abricots. Pour la première fois, j'ai eu envie de verrines (blanc-manger : dessert signature de Florence !) : fraîcheur assurée et c'est pratique à transporter. Mais pas de dessert sans chocolat. J'ai pensé aussi abricot/chocolat ; le Sachertorte, un gros gâteau autrichien absolument délicieux (un des desserts-signature de Marielle !). Heureusement j'avais des pots de yaourts récupérés pour faire des photophores (formes originales : yaourts au lait de brebis...). Ils m'ont bien servi pour faire office de verrines. Je n'en ai pas achetées : c'est encombrant dans les placards et on ne sait jamais si l'on va s'en servir ou pas.

Donc une verrine : amandes, pêches, sirop de cerises amarena. Et une bouchée : chocolat, noisettes (pour évoquer le gianduja), abricot.

LA VERRINE SIMPLISSIME

Dans le fond : un blanc manger amande amère.

- 1 litre de lait d'amande/riz (chez Bonneterre) mais on peut mettre 1/2 l de lait d'amande et 1/2 l de lait entier. à son goût et selon ses intolérances alimentaires !!!

- 1 sachet de 4 g d'agar-agar

- essence d'amande amère pour relever le goût (ou de vanille ou une gousse de vanille à faire infuser dans le lait chaud ou toute épice de son choix selon ses aspirations du moment ou eau de fleur d'oranger, de rose, de géranium....)

- 150 g de sucre

-Porter à ébullition le lait. Ajouter sucre, eaux, épices, aromes... ainsi que l'agar-agar (qui a été auparavant dilué dans un peu d'eau froide).

- Remettre sur le feu pour faire bouilloter encore pendant 3 minutes pour que l'agar-agar cuise, en tournant sans arrêt.

- Verser dans les verrines et laisser refroidir. Monter ensuite sa verrine comme on l'entend !

LA BOUCHEE CHOCOLAT/ABRICOT

Je voulais une pâte qui se tienne mais pas trop grasse et un gâteau sans levure plutôt plat pour le détailler en petits cubes. Un brownie mais sans le gras et qui se tienne mieux. Je me suis inspirée de la recette des Biarritz de Bernachon, (1985) pour les proportions et je l'ai arrangée à ma façon !

- 300 g de chocolat à cuire (le Bellarom de chez L..l est parfait)

- 200 g de noisttes entières

- 200 g de farine

- 1 pincée de sel

- 1/4 de l de lait

- 150g de beurre en pommade

- 4 blancs d'oeufs

- 200 g de sucre.

- Dans un mixer concasser grossièrement les noisettes.

- Dans un saladier, faire fondre au micro-ondes le chocolat et le beurre. Bien mélanger. Ajouter le lait.

- Dans un autre saladier, bien mélanger les poudres : farine, sucre, sel.

- Rajouter les poudres au chocolat. Bien mélanger.

- Ajouter doucement les blancs d'oeufs battus en neige ferme.

- Etaler sur une plaque à pâtisser recouverte de papier sulfurisé.

- Cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 20 petites minutes.

- Quand le gâteau est bien froid, découper...

DSCN6682