Un seul sachet de graines et les pavots reviennent (colonisent) chaque printemps, à leur guise des espaces. Je ne pourrais jamais faire mieux. Ils choisissent, dès l'automne leurs emplacements , sûrs de leur bon droit.  Ils prennent des forces tout l'hiver.   Cette année : 3 gros buissons contre la véranda (je ne peux plus ouvrir 2 portes mais c'est un délice de les voir se coller à la vitre). En plus les couleurs sont panachées. Que désirer de plus ?

Ce sont les gros bourdons qui sont satisfaits. Dans un va et vient incessant, tumultueux et bruyant, ils se propulsent au coeur des fleurs et  essorent les étamines avec vigueur pour former des pelotes de pollen accrochées à leur pattes qui les alourdissent mais ne les ralentissent pas. C'est un manège de fou qui commence avec le soleil et ne finira qu'à la tombée de la nuit. Un seul but le coeur jaune des fleurs. C'est une obsession. Complètement saouls, ils dansent.

pavots_bourdons__3_

pavot_bourdons

pavots_bourdons

pavots_bourdons__2_